Accueil | Plan site Web | Plan d'accès| Contacts
Mot exact résultats par page

2 actions gagnantes avant l’émission de l’appel d’offres

Accueil > Fiches pratiques > 2 actions gagnantes avant l'émission de l'appel d'offres

Les critères de choix des acheteurs professionnels ont été mesurés: En moyenne, 20% du poids des décisions dépend de la notoriété de l’entreprise fournisseur, et 28% des contacts antérieurs pris entre les acheteurs et leurs fournisseurs potentiels.

Ces chiffres (48%) montrent l’importance extrême des contacts avant la sortie de l’appel d’offres. Certaines entreprises adoptent d’ailleurs pour principe de ne pas répondre à un appel d’offres d’une entreprise jamais rencontrée, considérant le peu de chance de remporter le marché dans ces conditions.
Il convient donc de rencontrer vos acheteurs potentiels bien avant d’avoir la consultation en main.

Que peut-on faire ?
2 exemples d’actions possibles parmi de nombreuses :

Aider à  

élaborer

le cahier

des

charges

?

La plupart des acheteurs souhaitent rencontrer des fournisseurs de sorte à émettre des demandes pertinentes.

L’acheteur est bien conscient que s’il demande un mouton à cinq pattes, il aura du mal à le trouver, ou alors à des coûts peu raisonnables. Ceci est particulièrement vrai pour les projets complexes (technologie, conseil, etc).
Cette crainte d’émettre un mauvais cahier des charges est réelle aussi sur des offres plus ordinaires :
Pour prendre un exemple trivial, une entreprise acheteuse pourrait commander des scanners bureautiques, puis des imprimantes, et encore un fax, si elle ne savait pas que des offres tout-en-un sont plus avantageuses économiquement à l'achat.

- Proposer alors des solutions qui aideront vos interlocuteurs, et qui de plus correspondent à vos points forts.
Exemples : votre proximité géographique et organisation vous permet d’intervenir en 1 heure pour effectuer un service, ou livrer un produit, proposez-le !

il y a des chances que cette demande de délai court devienne une demande du cahier des charges


- Proposer des estimations budgétaires.
Les acheteurs n’ont pas toujours une notion précise des coûts d’une solution. Vous l'aidez donc à établir son budget, et par conséquent votre offre sera dans le budget. Des offres trop éloignées du budget client ont de fortes chances d'être évincées.


- Mettez en garde adroitement sur des offres irréalistes: Une entreprise du bâtiment a ainsi mis en garde son client qu’en dessous d’un certain prix pour la construction d’un ouvrage, la seule possibilité était pour le constructeur d’employer des ouvriers non déclarés, et d’indiquer que dans un tel cas la responsabilité pénale du client final pouvait être engagée.


Si vous êtes en confiance avec votre interlocuteur acheteur, vous pouvez lui suggérer de relire le brouillon de l’appel d’offres, cette lecture pouvant permettre à l’acheteur d’éviter des coquilles ou mieux d’éviter un appel d’offre infructueux.

Obtenir

des

informations

distinctives

Cette aide autour du cahier des charges, vous permettra probablement également d’obtenir des informations précieuses non indiquées dans l’appel d’offres, telles que les personnes impliquées dans la décision, le budget, vos concurrents.

Une information essentielle est souvent manquante dans les appels d’offres, une information qui pourtant dans certains cas s’avère être le critère de décision principal : L’enjeu pour l’entreprise. Par exemple un appel d’offres pourra décrire des besoins techniques pour l’achat de voitures (puissance, consommation, etc.) Quel sera l’enjeu de ces voitures ? En d’autres termes la finalité est-elle d’offrir par exemple un avantage social pour des managers, est-elle de transporter du matériel pour des techniciens, ou encore de faire bonne figure face à des clients finaux ?
Selon cet enjeu, le choix de la voiture proposé pourra être très différent.

De plus une bonne argumentation face au décideur final consistera à décrire plutôt comment vous répondez à l’enjeu, et moins par quel choix technique : Exemple, le choix de tel modèle est effectué car il correspond aux demandes les plus fréquentes des managers…. La communication sur l’enjeu permettra de marquer des points pouvant être différentiateurs.

D’expérience, nous recommandons de formaliser toutes vos questions avant l’entretien, de les organiser et prioriser sur une fiche dite de « découverte ». A défaut, il est très probable que vous ressortiez d’entretien avec des manques importants.

Ces 3 types d'actions sont décrites dans d'autres articles, ou dans les 3 livres dont thierry CRAYE est auteur
La plupart de ces actions concernent d'ailleurs autant les appels publics que privés.

Mai 2017

A propos de l'auteur : Thierry CRAYE
Gérant-Fondateur: CV
Coach de managers & commerciaux - Intervenant formation continue.
Professeur en grandes écoles

Conférencier - Publications
Contact :craye@optivente.com 01 46 89 07 32


Nous contacter

Haut de page | Mentions légales | Accueil

Partager : Partager sur facebook Facebook   Partager sur LinkedIn LinkedIn   Optivente sur Twitter Twitter   Partager sur Viadeo Viadeo   Envoyer à un ami Envoyer à un ami  

contact@optivente.com Tel: 01 46 89 07 32 - 4 Rue Benoît Malon, 92310 Sèvres. SARL au capital de 40 000 Euros

SIRET:480 082 445 00010 - Organisme formateur, N° déclaration d’activité: 11 92 150 58 92 - N° déclaration CNIL: 1127831

Site mis à jour le 23 mai 2017 - Copyright©OptiVente 2010-2020

Formation Diagnostic outils kit réponse appel d'offre
Testez votre démarche de réponses aux appels d'offres Astuces en video Kit réponses Appel d'Offres fiches pratiques Glossaire
OptiVente dans les médias
Toutes les formations proposées ?
La vocation Nos avantages L'expert Quelques références OptiVente dans les médias Collaborer Partenariats
Partenaires | Candidats | Parrainage
Des conférences Des ateliers OptiVente dans les médias